Commencer un roman pour pouvoir le terminer

Commencer un roman pour pouvoir le terminer

Commencer un roman n’est peut être pas l’étape que vous croyez. En effet, si vous pensez qu’il vous suffit d’ouvrir un carnet ou un document word et que les mots fileront, vous vous trompez.

En lisant cet article (ou en regardant cette vidéo), vous découvrirez que commencer un roman, c’est bien plus que ça.

Commencer un roman, ça se passe d’abord dans la tête.

Commencer un roman : prérequis

En effet, commencer un roman nécessite de réfléchir préalablement. Un roman n’est qu’une succession d’idées. 

C’est d’ailleurs, ce que fait remarquer Stephen King, dans son essai « Écriture : Mémoires d’un métier ».

À ce titre, il précise que l’idée de Carrie lui est venu après deux idées :

  • L’une d’elle lorsqu’il a remarqué que les vestiaires des filles dans les lycées américains comportaient des distributeurs de tampon ;
  • L’autre en lisant un article sur la télékinésie et le mythe selon lequel ce genre de dons est susceptible de surgir lors des premières règles de jeunes adolescentes.

Commencer un roman : retranscription de la vidéo

Bonjour à tous,

C’est Mylène Simone.

Aujourd’hui, je suis au Vietnam, plus exactement à Hué. Je pensais qu’au Vietnam, il faisait beau comme dans toute l’Asie du Sud-Est, mais en fait dans le Nord, il fait froid et il pleut. Si vous allez au Vietnam, prévoyez de prendre quelque chose pour la pluie et des pantalons.

Je vais vous parler des étapes pour commencer un roman.

Poser ses idées

Si tu as une idée qui germe dans ta tête, c’est déjà pas mal.

Personnellement, je déteste faire des plans. Je sais que certains prévoient un événement par chapitre, mais pas moi. Je n’aime pas savoir où je vais, je sais juste ce qu’il se passera à peu près au milieu et à la fin.

Avant de poser tes premiers chapitres sur le papier, tu peux faire une espèce de brainstorming. Moi, je fais des petits nuages.

Ça me permet de poser des idées.

Je te conseille de ne pas bâcler cette étape, elle est plus importante que rédiger directement un chapitre. Tu sauras où tu dois aller et ce que tu dois faire.

Écrire dans sa tête

Se mettre devant une feuille de papier ne suffit pas. Le travail d’écriture se fait ailleurs. Quand j’écris un roman, avant même de l’écrire, je sais déjà ce qu’il se passera, car j’y ai déjà réfléchi. Je rentabilise mon temps.

Quand je fais la queue à la caisse d’un magasin, quand je suis dans le bus, quand je fais du vélo, j’écris dans ma tête.

C’est bien de prendre des notes que ce soit sur un carnet ou sur le téléphone.

Le travail de commencement d’un roman se fait à l’extérieur.

Il n’y a pas de bonnes ou de mauvaises idées, ne copie pas volontairement tous les best-sellers que tu trouves même si tu peux t’en inspirer. Ne fais pas un bric-à-brac en assemblant tout ce qui fait recette pour vendre. Ce qui est tendance aujourd’hui ne le sera plus demain.

Être passionné

Il faut partir sur une idée à soi qui nous plaît. Cette idée doit te plaire, tu dois y tenir, car tu vas bosser plusieurs mois dessus.

Personnellement, je préfère partir de choses que je connais. Par exemple, je mets souvent en scène des avocats, parce que je connais ce milieu par ma formation et mes stages.

Surtout, n’oublie pas d’être passionné.

Si tu as aimé cette vidéo, n’hésite pas à la partager et à t’abonner à ma chaîne.

Bonne journée.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *